Questions fréquemment posées

Consultez les questions les plus fréquemment posées par d’autres candidats et clients

Il s’agit de praticiens de renommée internationale et/ou forts d’une expertise particulière dans leur domaine et désireux de partager leur savoir-faire auprès de patients à l’international.

En tant qu’agent de médecins, Prodie Santé représente les intérêts de ces professionnels en leur permettant d’avoir accès à des missions en adéquation avec leurs attentes dans de nombreux pays dans le monde.

Il s’agit de praticiens qualifiés pour effectuer des actes de télémédecine (consultations, interprétations, diagnostics, gardes, astreintes…) ou pour se positionner en tant que second avis d’expert pour confirmer, infirmer ou compléter un 1er avis médical. Ces médecins permettent de couvrir les besoins médicaux de contrées reculées ou de zones à faible densité en professionnels de santé. Ils permettent d’assurer la continuité des soins à distance.

En tant qu’agent de médecins, Prodie Santé représente les intérêts de ces professionnels en leur permettant d’avoir accès à des missions en adéquation avec leurs attentes dans de nombreux domaines de la télémédecine tels que la radiologie, l’ophtalmologie, la pédiatrie, la médecine générale…

Dans une vidéo de 90 secondes, l’acteur aux multiples films à succès internationaux (Léon, Le Grand Bleu, Ronin, Godzilla, Mission Impossible, Les Visiteurs, Les Rivières Pourpres…) a accepté d’interpréter le message humanitaire de Prodie Santé.

Ce message ainsi que les détails du programme humanitaire universel développé par Prodie Santé sont consultables en cliquant sur le lien suivant :

Cliquez ici pour voir notre vidéo avec Jean Reno

 

En 2020, nous avons rejoint le Pacte Mondial des Nations Unies afin de renforcer notre action en matière de défense des droits de l’homme, de réduction des inégalités, d’accès et soins et de justice sociale.

En savoir davantage en cliquant sur le lien suivant

Prodie Santé est effectivement à l’origine de la non-application de l’article 33 de la loi Rist.

En septembre 2021, nous avons alerté les pouvoirs publics français et la communauté médicale hospitalière sur la gravité de la mise en application d’une telle mesure qui aurait assurément fait collapser le système de santé publique et généré le départ massif de milliers de médecins remplaçants vers le secteur privé et vers des pays étrangers. Une telle situation aurait des conséquences catastrophiques sur la santé publique. Il nous a paru essentiel de sauvegarder les intérêts professionnels des médecins remplaçants qui représentent 40% des effectifs du système hospitalier public français.

Puis, rejoignant la volonté de l’État français de limiter les déficits des hôpitaux, nous avons adressé un dossier aux pouvoirs publics afin de démontrer les sources d’économies potentiellement réalisables sur le budget des hôpitaux en limitant le recours aux sociétés d’intérim. Preuves à l’appui, nous avons démontré qu’il était possible de récupérer plus d’1 milliard d’euros de budget par an pour l’État en favorisant le recours aux sociétés de placement, 5 à 10 fois moins coûteuses que les sociétés d’intérim. Dans l’intérim, le candidat placé chez un client (hôpital en l’occurrence) est salarié de la société d’intérim. Dans le placement, le candidat est salarié du client final le temps de la mission. Il est plus que temps d’arrêter de dénigrer les médecins remplaçants en les rendant responsables d’une gabegie qui, en réalité, est très probablement due à une possible collusion entre l’Etat et certaines sociétés d’intérim.

 

Lettre 1 : Risques menaçant la Santé Publique liés à l’article 33 de la loi RIST

Lettre 2 : Vers la mort imminente de l’hôpital public 

Lettre 3 : Le scandale des agences d’intérim

Lettre 4 : Vers un problème de santé publique majeur

https://www.facebook.com/groups/406069604428680